Logos assemblés ligne.PNG Les 28 et 29 octobre 2021

Problématique du colloque

Problématique que colloque

Le 18ᵉ colloque de l’AFDECE, organisé par le Groupe de Recherche Garaian de l’Université du Pays Basque, s’inscrit, à l’instar du 17ᵉ colloque de La Havane, dans la réflexion sur les inégalités dans le domaine de l’éducation, en lien avec le développement durable.

Le 18ᵉcolloque de l'AFDECE s’intéresse à la question du droit à l'éducation. Ce droit, internationalement reconnu, n'est pas établi dans tous les pays avec les mêmes critères et les mêmes normes. Il semble donc pertinent de proposer un colloque au cours duquel nous pourrons discuter de la situation des enfants, des adolescents et des jeunes et d’examiner cette situation du point de vue du développement durable. Pour ce faire, les droits des enfants, en particulier des plus vulnérables, seront approchés dans une perspective internationale et reliés à l'Objectif de développement durable numéro 4 pour 2030, adopté par les Nations Unies en 2015. La question d'une éducation inclusive, équitable et de qualité pour tous, sera par conséquent au centre des débats.

 

Nous débattrons de ces questions autour de quatre axes principaux :

1.- Regards sur l’enfance et la jeunesse

Les changements qui se sont opérés au cours des dernières décennies nous invitent à porter un regard différent sur les comportements des enfants et des jeunes. Les utilisations qu’ils font des écrans, des réseaux sociaux, des technologies informatiques et numériques et des autres ressources disponibles en ligne constituent un nouveau paysage éducatif que nous devons, dans un premier temps, approcher d’un point de vue philosophique, éthique et sociologique, pour ensuite aborder les questions de formation des parents, des enseignants, des acteurs éducatifs et des personnels soignants.

2.- Protection des garçons et filles en situation de vulnérabilité et soutien éducatif

Les situations de vulnérabilité que vivent de nombreux enfants et adolescents (handicap, violence familiale, sévices sexuels, etc.) sont de plus en plus fréquentes et exigent une prise en charge des services sociaux mais également des acteurs éducatifs. L’éducation des familles et le soutien actif de la communauté éducative aux enfants vulnérables s’imposent de façon prioritaire pour remédier à ces situations.

3.- Développement durable et projets éducatifs

Les défis présentés par les Objectifs de Développement Durable des Nations Unies ouvrent la voie à de nouveaux projets éducatifs à mettre en place dans différents domaines d'intervention. Comment les concevoir dans le cadre d’une coopération internationale efficace ? Comment leur donner une dimension pragmatique, préalable à la construction d’un avenir plus équitable ?

4.- Droits des enfants et des adolescents et développement durable

La Convention internationale des droits de l'enfant de 1989, adoptée à l’unanimité par l’Assemblée Générale des Nations Unies (195 États), reconnaît explicitement les moins de dix-huit ans comme « des êtres à part entière, porteurs de droits sociaux, économiques, civils, culturels et politiques ». Elle affirme une vision nouvelle des besoins éducatifs pour tous les enfants. La pandémie mondiale de COVID-19 fait peser des menaces considérables sur les enfants et nous assistons à une crise des droits de l’enfant. Comment, dans ce contexte, imaginer et faire vivre des projets permettant de faire valoir ces droits, dans une perspective de développement durable[1] ?

 

Le cadre comparatiste établi par l’AFDECE et la perspective internationale de ce 18ᵉ colloque offrent un terrain particulièrement propice à des échanges rigoureux et constructifs autour de notre thème. Ces échanges devraient déboucher sur des propositions d’actions concrètes.

Ce colloque concerne chercheurs, décideurs, formateurs, enseignants, parents.

Les communications pourront être présentées en français ou en basque.



[1] Pour nous, le concept de développement durable implique un développement qui respecte les besoins sociaux, l’environnement et l’éthique, qui garantit le bien-être des individus et qui s’engage à ne pas compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. Il s’agit d’organiser la planète pour lui permettre d’exister sur le long terme. Le « développement » doit être durable, solidaire et équitable. Cela signifie que nous devons interroger la question des inégalités et œuvrer pour une éducation inclusive, équitable et de qualité pour tous.

 

Personnes connectées : 1